Blog Cleaq
>
Équipements informatiques
>
BYOD (Bring Your Own Device) : pourquoi vous devriez l'éviter ?
Équipements informatiques
3 min read

BYOD (Bring Your Own Device) : pourquoi vous devriez l'éviter ?

Dans les jeunes entreprises, il est de plus en plus courant de demander aux employés de venir travailler avec leur ordinateur personnel. Si cette option paraît intéressante au niveau financier, elle comporte aussi de nombreux inconvénients, voire des risques sécuritaires pour votre business. Faisons le point sur les problèmes liés au Bring Your Own Device (BYOD).

Des ordinateurs peu adaptés aux besoins professionnels des employés

Si vous déployez une politique IT Bring You Own Device au sein de votre entreprise, vous devez être conscient des problématiques que cela peut engendrer. D’abord, prenez en compte le fait que les ordinateurs personnels de vos collaborateurs ne sont probablement pas adaptés à un usage professionnel.

La plupart du temps, un ordinateur personnel est utilisé pour des loisirs : se connecter à un service de streaming et regarder des séries, créer des albums photos, naviguer sur internet ou encore jouer à des jeux vidéo. Pour de tels usages, il n'est pas nécessaire de choisir un matériel informatique performant.

Par conséquent, si vous demandez au personnel de votre entreprise d'amener leurs propres appareils, il est possible que ces derniers ne soient pas adaptés à leurs besoins professionnels. Un développeur, un marketeur, un monteur vidéo ou encore un data analyste ne pourront pas travailler convenablement sur un appareil informatique de loisir. En résulte de potentiels bugs, des lenteurs et donc une perte de productivité. En somme tout ce que vous ne voulez pas pour bien lancer votre business !

Il est donc important de leur proposer du matériel correspondant à leurs besoins logiciels. Pour cela, vous pouvez vous rendre sur les sites des éditeurs d'application et regarder les configurations optimales recommandées pour faire tourner ces dernières.

Une coupure difficile entre vie privée et vie professionnelle

Une politique de Bring Your Own Device peut également avoir des effets sur la qualité de vie au travail - QVT - au sein de votre entreprise. Travailler sur son ordinateur personnel ne permet pas de créer une réelle frontière entre vie privée et vie professionnelle. Une fois rentrés du travail ou en week-end, les collaborateurs peuvent continuer à recevoir des notifications Slack, de Teams ou d'e-mails. Le BYOD est donc une pratique contradictoire avec le droit à la déconnexion.

Cela est d'autant plus vrai lorsque vous demandez à un employé de travailler avec son propre smartphone et son propre numéro de téléphone. Il est susceptible de recevoir des appels n'importe quand, même pendant ses congés. En cas de BYOD, si votre collaborateur possède un smartphone dual SIM (capable de fonctionner avec deux cartes SIM en simultanée), vous pouvez éventuellement penser à lui fournir un numéro professionnel. Ainsi, vous n'aurez pas à investir dans un smartphone, et il pourra facilement séparer vie privée et vie pro au niveau de ses appels !

En cas de problème, les salariés sont livrés à eux-mêmes

En général, les entreprises qui privilégient une politique Bring You Own Device n'ont pas de support informatique interne ni externe. Cela veut dire qu'en cas de problème de lenteur ou de bug sur l'un des terminaux, votre personnel n'a personne à qui s'adresser. En plus de la perte de productivité engendrée, cela génère également du stress chez le salarié. Cela impacte donc négativement votre marque employeur.

En outre, lors d'un aléa informatique, c'est le collaborateur lui-même qui devra gérer la résolution du problème. Il est alors possible qu'il doive se déplacer chez un technicien et/ou doive avancer des frais pour réparer l'appareil. Évidemment, il n'est pas souhaitable d'imposer ce genre de désagréments aux employés.

Avec une politique BYOD, vous devez rembourser tous les frais liés à l'entretien et aux réparations des appareils. Si chacun gère son ordinateur comme il l'entend, et ne fait pas forcément attention aux frais de réparation, alors vous n'aurez aucune visibilité sur votre budget dédié à l'IT. Or ne pas avoir de maîtrise sur les éventuels coûts dans une entreprise récente peut s'avérer dangereux !

Pas d’assurance en cas de panne, vol ou casse

Dans le cadre d'une politique Bring Your Own Device, le parc informatique de votre entreprise est soumis à tout tas d'aléas pour lesquels vous n'êtes pas protégé. En cas de panne non résoluble ou de casse, que se passe-t-il ? Certaines réparations peuvent quasiment coûter le prix d'un appareil neuf. Allez-vous pendre en charge cette dépense pour que votre employé puisse continuer à travailler, ou ce dernier devra-t-il gérer lui-même cette situation ?

Êtes-vous également prêt, en tant qu'employeur, à assurer les ordinateurs et les smartphones de votre personnel ? Si oui, comment pourrez-vous être sûr que l'incident qui doit être couvert s'est déroulé dans le cadre personnel ou professionnel ?

Toutes ces questions doivent être posées avant de définir une politique pour le matériel informatique de votre entreprise. Sinon, en cas de sinistre, soit vos collaborateurs seront vraiment livrés à eux-mêmes, soit vous risquez de ne pas maîtriser les dépenses liées à l'IT.

Des risques sécuritaires importants

Un autre problème d'un système Bring Your Own Device concerne la sécurité des données de votre entreprise. Comme le rappel la CNIL, "l’employeur est responsable de la sécurité des données personnelles de son entreprise", même s'il s'agit de terminaux appartement aux salariés. Ainsi, si l'appareil de votre employé est infesté par un virus (comme un cheval de Troie) alors les données professionnelles stockées sur ce dernier sont en danger.

Vous pouvez éventuellement utiliser certains logiciels pour cloisonner les données professionnelles du reste du stockage de l'ordinateur, mais même dans ce cas les failles de sécurité peuvent exister.

Les alternatives au BYOD

Il existe plusieurs alternatives au BYOB qui permettent d'équiper un collaborateur de manière plus sereine.

La location tous services inclus

Même pour une petite entreprise, la location tous services inclus - comme l'offre Cleaq - est pertinente. Grâce à un système d'abonnement fixe, vous pouvez équiper votre entreprise avec les meilleures technologies, sans impacter votre budget. Les MacBook et iPhone deviennent ainsi accessibles, avec en plus une assurance casse / vol / oxydation sans franchise, un support à distance réactif et français, et le remplacement en J+1 de l'appareil en cas de sinistre. Le tout sans aucun coût supplémentaire que le loyer fixé dès le début du contrat. Et surtout, vous pouvez geler les loyers de manière temporaire en cas de difficulté, et arrêter le contrat à tout moment contre seulement 40% des loyers restant (les offres de location demandent bien souvent l'intégralité des loyers).

Le CYOD - Choose Your Own Device

Avec le CYOD, vous permettez à vos collaborateurs de choisir leur appareil professionnel à travers un catalogue mis à disposition. Vous achetez l'appareil pour votre salarié, qui ne peut l'utiliser que dans le cadre professionnel. Il s'agit d'une solution plus souple mais bien souvent sans service associé.

Le COPE - Corporate Owned, Personally Enabled

Avec cette solution, vous achetez et êtes donc propriétaire des matériels que vous mettez à disposition des salariés. Pour autant, vous leur donnez la possibilité de les utiliser également dans un cadre personnel. Vous devez alors trouver des moyens de compartimenter les données pro et personnelles pour plus de sécurité.

 

La location nouvelle génération est donc une alternative plus économe, confortable et rassurante que le BYOD. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à contacter nos équipes !